Ophelia/Tiefsee

ophelia_baum
Mélologue en neuf scènes (2016)

de Juha T. Koskinen
sur des textes de William Shakespeare, Heiner Müller
et Jules Laforgue

 

Création mondiale le 14 février 2017 à 20 h à la Maison de la Radio (Paris)
dans le cadre du Festival Présences.

avec Thomas Kellner, comédien
Vladimir Percevic, alto solo
et Secession Orchestra (16 musiciens)

Livret et mise en scène  Aleksi Barrière
Direction musicale  Clément Mao-Takacs

Création lumières  Étienne Exbrayat

La représentation du 14 février 2017 était précédée d’un concert de Secession Orchestra (créations de Florent Motsch, Kaija Saariaho et Davor B. Vincze)
et diffusée en direct sur France Musique.

Après une brève liaison avec Hamlet, le prince du Danemark, la jeune Ophélie est rejetée par lui sans explication, et le cercle intime du nouveau roi la manœuvre et manipule pour obtenir des informations sur les motivations du prince, qui a choisi de se cacher derrière le comportement incohérent d’un fou. Dans ce contexte de jeu de rôle pervers, Ophélie sombre elle-même graduellement dans la folie. Ce personnage féminin solitaire détruit par la politique des hommes a souvent été réécrit et adapté, et plusieurs voix lui ont été données. Menée par un comédien et un alto solo, cette nouvelle œuvre utilise différentes sources pour appréhender sa complexité et son ambiguïté, à travers les relations entre interprète et personnage, texte et musique, et scène et vidéo.

Quelques échos...